L'hiver est un mouvement entre l'automne et le printemps qui n'est pas figé même si une de ses caractéristiques est la contraction. Elle est une phase de la respiration continue été/hiver. Il s'agit de la période la plus yin, c'est à dire calme, froide, ralentie, introspective, régénérante. C'est pour cela qu'elle est la période la plus propice à la méditation, le retour à soi, prendre le temps d'être plutôt que faire.

 

 

La méditation est un cadeau qu'on se fait à soi-même. C'est d'abord une tentative d'honnêteté sur qui je suis en états, en substance. Tentative car il faut des efforts répétés de conscience afin d'apaiser l'esprit de son bavardage incessant et voir ou goûter à la nature de l'expérience d'être. La méditation est un cadeau car le vrai cadeau c'est l'expérience d'être qui se fait pendant cette pratique. Il y a une générosité dans l'être qui déclenche le sentiment de gratitude. Et le cadeau ce n'est plus le type de sensation ou le type de conscience, le cadeau c'est l'expérience se donnant à moi. Je n'ai rien à faire, en permanence je suis ce qui est et conscience de ce qui est.

Il est possible de s'installer dans cette tranquillité, dans cette vérité subjective : accueillir et regarder ce qui me traverse en permanence sans rien faire d'autre que regarder car ce processus marche tout seul... et çà c'est le mystère, c'est la vie, c'est dieu...ainsi méditer c'est regarder dieu à l'oeuvre ! et la folie douce est dans le fait que ce qui regarde et ce qui est regardé c'est la même chose : c'est moi !

 

 

 

Conseils pour la méditation :

 

Le secret c'est de travailler avec les sensations du corps : le point de rencontre entre l'esprit et le corps... Pas de chercher à avoir telle sensation mais de travailler avec la sensation qui est là... C'est à dire observer avec une curiosité délicate les sensations qui se manifestent, qui se donnent à mon expérience. Il faut renoncer à vouloir quoi que ce soit car vouloir quelque chose de particulier ce sera refuser ce qui se donne si cela ne correspond pas. Il faut avoir l'humilité de ne rien vouloir et de bien vouloir apprendre de ce que me donne la vie à chaque instant comme sensation, comme goût de moi-même. L'attitude la plus appropriée est donc de ne rien faire et de se laisser rencontrer par les sensations. Et même si il n'y a rien à faire il est quand-même nécessaire d'être vigilant, attentif, de regarder et de voir ...

Laisser être en fond un sentiment de gratitude pour chacune des sensations, un merci pour ce cadeau qui me fait découvrir ce monde incroyable, qui me fait me découvrir, qui me fait être la réponse à la question qui suis-je ?...